Denier de l'Eglise

L'actualité, parfois douloureuse, de ces derniers mois nous montre combien notre société a besoin de paix, de fraternité et d'espérance.L'Eglise catholique y contribue chaque jour, en annonçant sans relâche la Bonne Nouvelle, en faisant entendre la voix des plus pauvres et des plus fragiles, en accueillant les hommes et les femmes désireux d'être accompagnés...
Sans doute, avez-vous pu bénéficier de la présence de l'Eglise dans votre quotidien ou à certains grands moments de votre vie : baptême, éveil à la foi d'un enfant ou d'un petit enfant, mariage, maladie, deuil...
Vous serez alors certainement d'accord avec moi pour dire que l'action de l'Eglise n'a pas de prix.
Mais elle a un coût! Contrairement à une idée reçue, l'Eglise ne reçoit de subventions ni de l'Etat, ni du Vatican. Elle ne peut donc compter que sur la contribution volontaire des catholiques et de toute personne désireuse d'encourager sa mission.
C'est pourquoi la collecte du Denier de l'Eglise est essentielle.
Sa finalité est concrète. Le Denier permet de rénumérer les prêtres et les laïcs appelés à assumer des missions dans l'Eglise, avec l'appui de nombreux bénévoles dévoués. Il sert également à former les séminaristes et à assurer une retraite décente à nos prêtres aînés.
Contribuer au Denier n'est pas un simple geste de générosité parmi d'autres: c'est un engagement indispensable au service de la mission de l'Eglise.
C'est  donc avec confiance que j'en appelle à votre soutien. Votre contribution sera le signe de votre attachement au rôle et à la présence de l'Eglise dans notre société et près de vous.
Je vous remercie d'avance de votre participation et, je vous assure de ma prière pour vous et pour vos proches.

                                                                                                              + André Marceau